• Publications DCL

    Ici sont regroupées les publications du groupe DCL.

    Pour une Décroissance Communiste Libertaire 

    (Version 22/07/2014)

    Pour une Décroissance Communiste Libertaire.pdf

    Avant propos

    Chapitre I - De quoi "ecosocialisme" est-il le nom ?

    Chapitre II - Abandonner l'éco-logie

    Chapitre III - Apports et limites des Objecteurs de croissance et des Décroissants

    Chapitre IV - Premiers pas vers une Décroissance Communiste Libertaire

    Chapitre V - Considérations Stratégiques

     

    Fiche  synthèse décroissance (provisoire) :

    Cette fiche de présentation résume, de manière très synthétique, les grandes lignes du projet de Décroissance Communiste Libertaire:

    (Version au 14/01/2015)

    DCL_fiche synthèse_décroissance.pdf

    Bref rappel sur le Communisme Libertaire p2

    1 L’écologie contemporaine : 4 grands scénarios, 1 vraie solution p3

    2 La Décroissance, quelle décroissance ? p5

    3 La Décroissance Soutenable et les impératifs de transformation de la société p9

    4 La question des sciences p15

    5 Décroissance et lutte de classes p18

    6 Une démarche non-répressive et autonomisante p22

    Conclusion : ce que nous avons à gagner d’une Décroissance Communiste Libertaire Soutenable p25

    Stratégie Communiste Libertaire concernant la Décroissance p26

     

    Une autre idée du communisme

    Une autre idée du communisme.pdf

    (04/03/2015)

    Egalement publié sur le site d'ECR

    I L’idée générale du communisme

    1 La lutte de classe expropriatrice et autogestionnaire
    2 …et ses limites – de la nécessité d’une analyse marxiste des crises économiques
    3 De la nécessité de l’association des producteurs et de la propriété commune des moyens de production
    4 Produire en fonction des besoins, de quelle manière ?
    5 La production a priori, l’obsolescence de la monnaie-argent et la résolution des problèmes associés

    II Valeur d’usage : aller au bout de la critique du capitalisme et de la société marchande

    1 La valeur d’usage au service de la production de survaleur
    2 Valeur marchande contre valeur travail
    3 La valeur d’usage comme alliée de la valeur travail contre la valeur d’échange
    4 Critique de l’indifférence à la nature de la production
    5 Dissocier les valeurs d’usage, dissocier les sphères d’équivalence de la production

    III La dissociation de l’économie : une autre idée du communisme

    1 Réduire le règne de la nécessité, étendre celui de la liberté
    2 La séparation des sphères de production

    IV En quoi la séparation de l’économie constitue-t-elle une extension de la liberté et un aboutissement du communisme ?

    1 Le dépassement de la double aliénation
    2 Le dépassement de l’hyper-spécialisation
    3 Le dépassement de la double exploitation

    Conclusion : une extension de la liberté

     

    Anarchisme/Libertaire

    Une première synthèse sur l'anarchisme, aussi publiée sur le site d'ECR

    Lire la synthèse 

     

    Dossier COP 21

    COP 21 - En avant pour le climat !

     

    Economie et écologie : à la croisée des crises - Critique de la valeur et critique de la croissance

    Economie et écologie : à la croisée des crises - Critique de la valeur et critique de la croissance

    29/04/2016

  • Les convergences entre décroissance et démocratie libertaire ont été traitées depuis de nombreuses années. Mais, à cette synthèse, il manque encore une analyse systémique de l’économie marchande-capitaliste, des causes de la crise et des conditions de l’émancipation. C’est pourtant à partir de l’analyse des interactions entre écologique et économie qu’il sera possible de déduire les bases d’une société libre, biologiquement soutenable, et capable de satisfaire les besoins tant individuels que collectifs.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    8 commentaires
  • COP 21 – En avant pour le climat !

    On commence à en parler dans tous les sens, dans les médias, à la télé, à la radio, dans les journaux, et un peu partout sur la toile : « En décembre aura lieu le grand sommet mondial sur le climat : la COP 21 ! ». En perspective : du grand blabla stérile au sommet et un déploiement militant important pour un contre-sommet de folie ! La grande révolution qui changera la face du monde sera-telle au rendez-vous ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Sur les limites des concepts d’écologie, d’antiproductivisme, d’écologie radicale, d’écologie révolutionnaire, d’écologie libertaire, d’écologie sociale et d’écosocialisme.

    1 Le problème du concept d’écologie « sans adjectif »

    L’écologie peut renvoyer a des logiques réactionnaires, capitalistes droitières et autoritaires, malthusiennes, spencériennes, et renvoie aussi, aujourd’hui, du fait de l’hégémonie de cette problématique et de son absorption par l’ensemble de l’échiquier politique, à une logique réformiste inconsistance. Elle devient une techno-logie (un discours technique) du pouvoir et de la domination. Pour pallier à cela, certains écologistes ont tenté de préciser par des adjectifs la nature de leur écologie, ou ont développé des expressions alternatives pour en parler plus précisément. Ces expressions sont-elles pertinentes ? Quelles sont leurs limites ? Pourquoi avoir fait le choix de la décroissance ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • I Pourquoi le besoin d’une « décroissance » ?

    Idées reçues sur le concept de décroissance 

    Pour certains révolutionnaires anticapitalistes, la solution pour une société écologique consiste à abolir le capitalisme, la recherche du profit à tout prix, au mépris de l’environnement. Or si la solution réside dans le renversement du capitalisme, alors la décroissance serait inutile, puisque l’on abolit alors la « croissance ». « LA décroissance » apparaît comme un concept bourgeois de gestion alternative du capitalisme, (en contradiction totale avec ce dernier) et/ou une conception réactionnaire. De plus, elle développe des formes de culpabilisation de la consommation des pauvres et une critique parfois virulente de leurs luttes sociales, plutôt que de les inciter à s’unir pour détruire le capitalisme.

    A De quoi parlons-nous lorsque nous parlons de décroissance ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • S’il a des racines plus anciennes, le mouvement Anarchiste-Libertaire naît véritablement au sein du mouvement ouvrier au XIXème siècle.
    Il se développe, en tant que courant révolutionnaire, et plus particulièrement socialiste et antiautoritaire, au sein de la première Association Internationale des Travailleurs (AIT), appelée couramment Première Internationale.
    Suite à une lutte contre les postures Autoritaires et Hiérarchiques de Marx et des sociaux démocrates de l’internationale, les Anarchistes-Libertaires en sont exclus et se retirent en 1872. C’est à la suite de cette rupture que naît le mouvement Anarchiste-Libertaire en tant que tel.
    Après cette rupture, le mouvement Anarchiste poursuivra sa dynamique d’interventions dans les mouvements sociaux, ainsi que d’élaboration stratégique, concernant la forme d’organisation nécessaire afin de favoriser la transformation de la société, et théorique, sur la critique du pouvoir et les perspectives d’émancipation sociale.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique